La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les buts de la Fondation sont inscrits au
Registre du Commerce

 

En marge :

"L'Ordre des Chevaliers de Rondmons ne fait pas de différence entre les personnes et respecte la liberté de pensée de chacune. Il n'entretient aucune doctrine particulière et ne pratique pas de prosélytisme. Il est apolitique et non-religieux. Il n'est pas une secte. Il n'y a pas d'engagement et pas de mystère ici."

 

Retour à la ligne verte (2) :

 

Une fausse idée...

consiste à croire que les titres de noblesse ne peuvent être émis que par des souverains de droit divin.

Une institution, si le droit l'autorise, peut très bien émettre des titres honorifiques, la seule question  étant en fait l'importance de l'institution.

On retrouve des titres de ce même type dans les ordres de chevalerie contemporains, les gardes d'honneur, l'Armée du salut, les corps de sapeurs pompiers, pour n'en citer que quelques-uns, où les titres d'officiers ou de chevalerie propres à chacun sont portés officiellement sans pour autant remplacer un état civil.

 

 

Explications des buts de la Fondation de l'OCR

Les buts de la Fondation de l'OCR en référence à ses statuts sont :

a) Créer, gérer, protéger des noms de chevalerie, des titres et des blasons destinés uniquement aux Chevaliers, ainsi que les conférer ou les retirer.
Explication :
Un certain nombre de titres et blasons ont été créés et déposés auprès d'un notaire suisse. Ceux-ci sont protégés en vertu d'une loi internationale et bénéficient d'une reconnaissance officielle. L'Ordre des Chevaliers de Rondmons étant souverain, il peut décerner ou retirer ses titres selon ses propres règles. La Fondation assure la pérennité des titres. Un titre ne peut être retiré qu'en cas de faute grave contre les intérêts de la Fondation.

b) Constituer un fonds pour la rénovation, l’acquisition, la transformation et la location d’immeubles ou de châteaux à l’intention des Chevaliers.
Explication :
Les fonds récoltés permettent de créer un patrimoine qui est mis à la disposition des Chevaliers mais aussi du public. Plus les Chevaliers seront nombreux, plus il sera possible de sauvegarder un certain nombre d'objets patrimoniaux. L'objectif à long terme est de construire le château du 3ème millénaire en vue de promouvoir les idéaux. Pour y arriver un fonds de placement est en constitution.

c) Veiller à ce qu’une transparence totale existe au sein de l’Ordre et que celui-ci ne soit jamais sectaire. 
Explication :
L'Ordre des Chevaliers de Rondmons ne fait pas de différence entre les personnes et respecte la liberté de pensée de chacune. Il n'entretient aucune doctrine particulière et ne pratique pas de prosélytisme. Il est apolitique et non-religieux. Il n'y a pas d'engagement et pas de mystère ici. Le nom de Rondmons est l’ancien nom de la Ville de Romont. Tous les documents officiels de la Fondation sont volontairement exposés sur ce site au nom de cette transparence.

d) Favoriser le développement d’une nouvelle chevalerie dont les principes doivent être basés sur un comportement de type idéaliste.
Explication :
De par ses projets patrimoniaux, culturels et caritatifs, la Fondation, à l'instar de son fondateur Pierre Bertherin, souhaite développer une nouvelle chevalerie, noblesse sociale, qui est imagée dans le "Testament du Chevalier de Rondmons". Les principes de base sont la communication et la courtoisie (promotion à long terme d'un langage universel,  de l'éducation et du respect, sources de paix entre les peuples)  .